Aujourd'hui, On Parle

Guide rédaction web – SEO

Dans cet article nous allons apprendre à rédiger pour le web. Nous allons toutes les subtilités de la rédaction optimisé et mettre en place un plan de rédaction directement applicable !
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Quelles sont les différences entre la rédaction classique et la rédaction web SEO ?

Il existe plusieurs types de rédactions. Mais pour simplifier cet article, nous allons tout simplement les regrouper en deux grandes familles.

Premièrement, nous avons la rédaction classique, destinée principalement à la détente et au plaisir de lire.

Dans un second temps, nous avons la rédaction web, également appelée “rédaction optimisée” ou “rédaction SEO” orientée pour le référencement naturel. Elle est destinée à deux entités, vos lecteurs mais également aux algorithmes comme Google, Bing ou bien Yahoo. L’objectif est de positionner votre article le plus haut possible dans les résultats de recherche.

Dans ce guide, nous allons étudier les différences majeures entre ces deux types de rédaction. Cela va nous permettre de comprendre les subtilités afin de mieux rédiger vos contenus.

Analyse de la rédaction classique

Comme évoqué ci-dessus, la rédaction classique est souvent destinée au plaisir de lire et à la détente.

On peut par exemple évoquer les livres ou bien les journaux. Des supports généralement papier, elle est destinée exclusivement à une lecture humaine

La construction du contenu se fait de manière classique : Introduction, construction, conclusion.

L’avantage de ce type de rédaction est la motivation initiale de lecture. Une habitude de lire son journal quotidien, de lire le roman de son écrivain préféré ce qui en fait un véritable atout pour initier l’intention de lecture.

Analyse de la rédaction web (SEO)

La rédaction web est quant à elle un peu différente, et possède quelques subtilités sur deux points principalement. 

Le support de lecture est souvent numérique. La lecture sur écran provoque une fatigue visuelle importante, ce qui réduit considérablement le temps de lecture de l’article.

La rédaction web est aussi destinée aux moteurs de recherche. C’est pour cela qu’il faut structurer son contenu d’une manière très précise, afin de faciliter la compréhension de celui-ci par les robots d’indexation.

Comprendre le comportement des utilisateurs sur internet.

Pour rédiger un article optimisé en référencement naturel, beaucoup de points sont à prendre en compte.

La rédaction web se fait de manière très réfléchie structurellement parlant. Il faut répondre aux questions des internautes, aller droit au but et ne pas faire tarder la réponse. On estime un temps d’accroche sur un article web d’environ 10 secondes. Au delà de ce temps, vous risquez fortement de perdre  votre lecteur si il n’a pas eu de réponse à sa question

Il est rare de voir un utilisateur venir sur un site d’information ou un blog pour le talent d’écriture de l’auteur. ll est plutôt fort probable qu’un utilisateur est cliqué sur votre page pour les raisons suivantes :

  • Une recherche via un mot clé sur Google.
  • Il a été interpelé par votre article sur un feed social (Facebook, twitter ou bien linkedin).

Dans les deux cas, on constate une motivation initiale de curiosité. Pour une visite venant d’un moteur de recherche (visite organique), l’initiative de visite sur votre page est motivée par la résolution d’un questionnement préalablement écrit par un mot clé sur le moteur de recherche.

Pour une visite venant d’un feed social, l’initiative de visite a été provoquée par la curiosité créée par le titre, la méta description ou bien l’image d’illustration de votre l’article.

Comment bien organiser votre article web ?

Il y a plusieurs façons de bien structurer un article, mais pour ce guide, nous allons préconiser une technique rédactionnelle qui a fait ses preuves. En rédigeant votre article de cette manière, vous garantissez de satisfaire votre lecteur mais aussi de répondre aux critères d’optimisations liés au référencement naturel. 

La conclusion dans l'intro

La première chose à faire, c’est de répondre aux besoins de l’utilisateur. En répondant à sa question initiale de manière succincte, vous lui permettez d’avoir une réponse rapide et une satisfaction utilisateur.

La deuxième étape est de créer une incitation à poursuive la lecture. Faites comprendre que si l’utilisateur continue à lire votre article, vous lui apportez bien plus d’informations. 

Gardez le en haleine à chaque fin de paragraphe.

Déconstruction de l'intro

Vient la déconstruction de l’article, là ou tout ce joue. Dans cette partie vous devez non seulement garder votre lecteur attentif  à vos propos, mais également détailler un maximum votre sujet

Pourquoi ? 

Tout simplement pour plaire aux robots d’indexation. Plus votre article sera complet et détaillé, plus vos chances de grimper dans les résultats de cherche augmentent, un des objectifs principaux de la rédaction web.

Résumé bref de l'article

Vous devez maintenant inviter votre utilisateur à lire plus de contenu sur votre blog

Pour cela, il faut simplement résumer en quelques lignes votre article et donner envie à votre lecteur d’en savoir plus

Comment ? 

Avec des liens vers des articles similaires (des annexes), afin d’approfondir certains points du sujets traités. 

Cette partie est importante car elle va permettre de créer du maillage interne sur votre site.

Structurer votre contenu avec les balises sémantiques.

Votre plan de rédaction est prêt, maintenant il faut structurer votre contenu. Comme avec la rédaction classique, vous allez utiliser des titres et des sous titres.

La balise sémantique, sert à structurer le contenu d’une page. De la même façon que les chapitres d’un livre. Ces balises vont permettre aux lecteurs mais également aux moteurs de recherche de bien comprendre votre contenu

Il existe six niveaux de titre, H1, H2, H3, H4, H5 et H6. Chaque niveau possède un poids en SEO et doivent être hiérarchisé correctement.

Comment utiliser les balises sémantiques Hn ?

Respectez au maximum ce type de structuration afin de garantir une bonne lecture de votre contenu. Vous pouvez utiliser les balises titres directement via l’éditeur de texte de votre CMS comme wordpress, ou directement via votre code source de site mais cela demande un peu de connaissance en programmation.

Voici quelques bonnes pratiques à retenir : 

  1. On utilise jamais deux balises H1 sur une même page.
  2. On ne duplique jamais l’intitulé d’une balise.
  3. On inclue le ou les mots clés ciblés.
  4. On ne sur-optimise pas les balises de mot clé.
  5. On ne saute pas de niveau.

Exemple d'une bonne structuration Hn.

Bonne structuration sémantique Hn

Sur cette structuration, nous pouvons constater que le contenu est découpé en plusieurs niveaux. Sans même avoir les textes, nous pouvons déjà déduire le sujet de chaque partie. 

La structuration des titres est bonne, l’utilisation des mots clés est correcte, il n’y a pas de sur-optimisation. La hiérarchisation des titres est respectée.

Nous pouvons conclure que le contenu sera facilement compris par les moteurs de recherche mais également par les internautes.

Exemple d'une mauvaise structuration Hn.

Mauvaise structuration sémantique

Dans cet exemple, on peut constater plusieurs erreurs. Tout d’abord la plus important, une balise H1 en double. Pour rappel, une page doit comporter une seule et unique balise H1, c’est le titre de votre article. 

Deuxième erreur, le saut de titre. On peut voir que la structuration passe de la balise H2 -> H4, sans H3 entre les deux. 

C’est une erreur importante qui peut vraiment pénaliser votre contenu. Il faut impérativement respecter la hiérarchisation des titres (H1 > H2 > H3). 

Comment optimiser votre texte pour le référencement naturel ?

On sait maintenant comment organiser son contenu, on a vu la structuration sémantique. Mais il reste encore quelques points importants à évoquer.

Les robots d’indexation n’ont pas la même façon que nous de comprendre un texte. Ce sont des algorithmes qui vont étudier chaque mot et chaque phrase de votre contenu et essayer de comprendre le contexte global.

La structuration sémantique va les aider mais ce n’est pas la seule chose à prendre en compte. Il faut utiliser un champ lexical riche et réfléchi

Exemple : Vous écrivez un article pour parler de vos vacances à la mer. Dans votre article, vous allez utiliser un champ lexical qui se rapproche le plus possible de l’océan -> bateau, vague, poisson, horizon, mer, port … Les robots vont comprendre de quoi vous parlez et vont facilement catégoriser votre article

A contrario, si vous parlez de tout et n’importe quoi, comme de votre famille ou bien de votre recette de cuisine favorite pendant votre voyage. Google ne va rien comprendre et ne va pas vous positionner correctement.

Rédigez également des articles longs. Regardez ce que fait la concurrence, un article qui possède moins de 300 mots, n’a aucune valeur pour Google. 

Comment bien rédiger un titre en SEO ?

Le titre et la méta description sont également deux éléments indispensables lorsque l’on parle de rédaction web. Ce sont les premières phrases que l’internaute liera avant de cliquer sur votre page. Il faut donc que ces éléments soient parfaitement bien rédigés et surtout très réfléchie.

Il faut donner envie aux utilisateurs de cliquer sur votre article. Si vous négligez cette partie, votre article aura beau être parfait, personne ne viendra le lire.

Un bon titre SEO.

  • Un titre doit comporter maximum 65 caractères.
  • Le titre doit inclure votre mot clé principal.
  • Le titre doit être unique.
  • Votre titre doit inciter au clic.

Un bonne meta description SEO.

  • La méta description doit contenir entre 150 et 160  caractères.
  • Elle doit inclure des mots clés, avec des phrases correctes.
  • Elle doit donner envie de cliquer.
  • Elle doit être unique.

Utiliser des médias (Images, videos, podcast).

On le dit souvent, une image vaut mille mots et ça, Google l’a très bien compris et vos concurrents aussi. 

Vous devez vous démarquer de la masse. Un article rempli de texte n’est pas agréable à lire. L’utilisation de média va permettre de fluidifier la lecture des utilisateurs mais aussi d’imager vos propos.

Vous pouvez faire des videos qui résument ce que vous avez écrit, un podcast audio ou bien une infographie ce qui est très bon pour l’accessibilité et l’expèrience utilisateur.

Ces astuces vont permettre aussi d’améliorer votre chance d’être partagé sur des blogs ou sur les réseaux sociaux comme Linkedin. 

Cela favorisera la captation de backlink et améliorera votre notoriété, un autre pilier indispensable en SEO.

Conclusion sur le guide de la rédaction SEO

Pour conclure ce guide voici une checklist des bonnes pratiques :

  • Définissez les mots clés sur lesquels vous souhaitez être positionné.
  • Répondez aux problématiques des utilisateurs.
  • Utilisez un champ lexical riche.
  • Structurez votre article à l’aide des balises sémantiques.
  • Rédigez un bon titre et une bonne méta-description.
  • Utilisez des médias (vidéo, image, podcast audio…).
  • Surveillez régulièrement votre positionnement.
  • Mettez à jour régulièrement votre contenu.
Téléchargez nos templates Elementor Gratuits

Créer votre site facilement avec nos modèles Elementor

Dans cette même catégorie :

Découvrez d'autres articles

Référencement Naturel (SEO)

Comment être visible sur google ? 5 astuces

Comment être visible sur google ? Une question sans fin, mais je vous donne 5 astuces pour réussir votre positionnement sur les moteurs de recherche.

Référencement Naturel (SEO)

Coaching SEO : N’attendez plus, soyez visible !

Le coaching SEO est la meilleure façon de répondre à vos problématiques de référencement. Elle est établie sur-mesure afin de répondre à vos besoins.

Référencement Naturel (SEO)

Pourquoi réaliser un Audit SEO ?

La réalisation d’un audit SEO est une étape importante pour sa stratégie. Elle permet d’identifier les points importants à travailler en priorité afin de garantir des résultats rapides.